FIX:Contexte

La vision du renouvellement du PNLAADA a été ébauchée en 2007 grâce aux efforts concertés de l’Assemblée des Premières nations (APN), de la Fondation autochtone nationale de partenariat pour la lutte contre les dépendances (FANPLD) et de la Direction générale de la Santé des Premières nations et des Inuits de Santé Canada. Les partenaires reconnaissaient que la principale difficulté pour le PNLAADA et le PNLASJ, comme pour d’autres compétences, demeure la capacité de coordonner une vaste gamme de services et de formes soutien, d’une compétence à l’autre, de façon à répondre à divers besoins sur le plan des services. Pour atteindre ce but, les partenaires ont conçu plusieurs activités complémentaires destinées à favoriser la combinaison la plus efficace possible entre les approches traditionnelles et celles de la culture dominante, en ce qui a trait aux besoins et priorités mis de l’avant par les communautés des Premières nations. Ces activités comprennent notamment :

  1. des évaluations des besoins dans chacune des sept régions sanitaires inuites et des Premières nations;
  2. des documents de recherche correspondant aux principaux besoins du programme en matière de connaissances; et
  3. un comité consultatif national sur la santé mentale et les toxicomanies à l’échelle communautaire, régionale et nationale.

Depuis 2007, le processus de renouvellement du PNLAADA table sur la conception originale du processus, et continue d’obtenir la participation et les conseils des communautés et représentants des Premières nations.

Ce site Internet, ainsi que le Forum national des 12 et 13 janvier 2010 sur le renouvellement du PNLAADA, sont des exemples d’activités amorcées par les partenaires du PNLAADA et du PNLASJ pour accroître la mobilisation des communautés des Premières nations et obtenir leurs conseils. Ces activités, et le processus de renouvellement du PNLAADA qui les commandent, se fondent sur la reconnaissance fondamentale que les communautés et les organismes représentatifs des Premières nations sont les mieux placés pour éclairer et orienter les travaux du processus de renouvellement. L’éventail actuel des activités de mobilisation et de cueillette de données pour le renouvellement du PNLAADA se retrouve décrit dans l’organigramme intitulé « Carte de processus de renouvellement du PNLAADA » Information supplémentaire Examen général du PNLAADA de 1998 En 1998, on a effectué un examen du PNLAADA, qu’on a appelé l’examen général du PNLAADA de 1998. De cet examen sont issues 37 recommandations pour veiller à ce le PNLAADA demeure adapté aux besoins actuels des communautés des Premières nations. Stratégie nationale antidrogue (SNA) Annoncée en 2007, la Stratégie nationale antidrogue représente l’investissement le plus important au PNLAADA depuis sa création dans les années 1980. Dans le cadre de la SNA, le gouvernement canadien a engagé 30,5 millions de dollars sur cinq ans, et un budget permanent de 9,1 millions de dollars par la suite, afin d’améliorer les services de lutte contre les toxicomanies chez les populations inuites et des Premières nations. Cet investissement a fourni au PNLAADA l’occasion de se renouveler. Comité consultatif sur le mieux-être mental (CCMM) Le processus de renouvellement du PNLAADA, est modelé sur le plan d’action stratégique (ébauche) du Comité consultatif sur le mieux-être mental (CCMM) chez les Inuits et les Premières nations, auquel il s’harmonise, et sur ses cinq objectifs prioritaires visant à promouvoir le mieux-être chez les Inuits et les Premières nations. Le CCMM est composé de représentants de l’Assemblée des Premières nations, d’Inuit Tapiriit Kanatami, de collaborateurs des réseaux fédéraux, provinciaux et territoriaux, d’organismes non gouvernementaux et autochtones en santé mentale et toxicomanie, de même que d’autres partenaires et intervenants clés sur la scène nationale. Ce comité a été formé en 2005 pour offrir des conseils stratégiques à la Direction des programmes communautaires de la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits (DGSPNI), de Santé Canada, sur des questions liées au mieux-être mental, ce qui comprend la santé mentale, la maladie mentale, la prévention du suicide, les problèmes liés aux pensionnats indiens, ainsi que la toxicomanie et les autres dépendances. Le CCMM a reçu le mandat d’élaborer un plan d’action stratégique pour accroitre le mieux-être mental des Inuits et des Premières nations.

Processus de renouvellement adapté aux Inuits Un processus de renouvellement conçu précisément pour les communautés inuites situées au nord du 60e parallèle est actuellement en cours d’élaboration par la DGSPNI, en collaboration avec ITK et le Comité inuit national de la santé.

This post is also available in: Anglais